Boulangerie au feu de bois : zoom sur le four à gueulard

Votre fournisseur en bûches compressées spécial boulangerie vous dit tout sur les caractéristiques du four à gueulard.

Après les années 1950, nombreux sont les fours de boulangerie au feu de bois qui ont été démolis, au profit des fours métalliques et de nouvelles méthodes de panification, dans le but de faciliter la tâche du boulanger. C’était sans compter sur des boulangers passionnés de four à pain au feu de bois, qui ont rouvert la voie au four à gueulard.

Le four à gueulard, c’est quoi ?

Au départ, les boulangers utilisaient le four à bois traditionnel ou « four gallo-romain ». C’est au 19e siècle que le four à gueulard a fait son apparition. Avant, il fallait charger le bois directement sur la sole de cuisson, débraiser et nettoyer le plus rapidement possible la chambre de cuisson. C’était fastidieux et fatiguant, avec le gueulard, c’est fini.

En effet, le système est basé sur le fait que le foyer du four à pain au feu de bois est placé en dessous de la chambre de cuisson. Il communique avec celle-ci par une bouche dotée d’une pièce en fonte orientable appelée « gueulard » qui redirige la flamme dans le four afin de le chauffer.

Les atouts pratiques du « gueulard » pour les boulangeries au feu de bois, par rapport au four traditionnel sont incontestables. Il permet de ne plus mettre en relation directe le bois avec la sole de cuisson, ce qui permet une usure moins rapide de la sole due au raclage des braises entre autres. Il dispense aussi du travail fastidieux cité plus haut (chargement de bois difficile, débraisage, etc.). Et dernier point, la chambre de cuisson étant totalement disponible pour disposer le pain cuit au feu de bois, il permet d’augmenter la production et de baisser la consommation de bois.

L’attrait du four à gueulard aujourd’hui

Il a trois attraits principaux, le premier est environnemental. Le bois étant un combustible renouvelable, qui produit moins de gaz à effet de serre que d’autres moyens de chauffe, il a cette dimension écologique qui est de plus en plus recherchée à la fois par les professionnels et par la clientèle.

Le second, c’est le côté traditionnel de la boulangerie au feu de bois, avec un pain à l’arôme subtil de bois. L’image de l’artisan boulanger devant la flamme s’oppose donc fermement au côté industriel des dizaines de boulangeries de chaînes qui apparaissent un peu partout.

Pour finir, le troisième point, c’est la mise en valeur de l’artisanat, de la tradition boulangère, de l’authenticité et de la convivialité que le four à pain au feu de bois dégage. Il attire la clientèle, qui pose des questions et qui met en place une relation de confiance avec l’artisan boulanger.

Associée à nos bûches de bois compressé pensées pour les boulangers, la cuisson du pain au feu de bois et l’achat de ce pain sont une vraie démarche écoresponsable et un retour à l’authenticité dans une consommation de qualité raisonnée.